Découvrez la stratégie pokémon à travers le support console
 

Partagez | 
 

 Pokeconsole Story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurora Sky


avatar

Sexe : Féminin
Age : 25
Messages : 782

MessageSujet: Pokeconsole Story   Mar 8 Déc - 12:23


__________________



Dernière édition par Aurora Sky le Lun 28 Déc - 17:13, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokeconsole.fr-bb.com/
Aurora Sky


avatar

Sexe : Féminin
Age : 25
Messages : 782

MessageSujet: Re: Pokeconsole Story   Mar 8 Déc - 12:34

Bonjour à toutes et à tous, et merci à vous d’être venu jusqu’ici ! Sérieusement, je vous remercie c’est cool et tout… bon allez on la commence cette histoire ou pas ?
Je suis venue vous raconter la fabuleuse histoire… d’un gars un peu paumé.

Ucarn : Qui ça ? Moi ?

Oui toi, là ! Ce gars s’appelle Ucarn et c’est à travers lui que nous allons commencer notre superbe histoire. Bon… Ucarn, ne me regarde pas, oublie moi je suis juste le narrateur-là donc reprends tes activités et fait comme si je n’existais pas !

Ucarn : ça va être difficile…

Ouais ben tu le fais quand même ! Faut bien qu’on commence un jour ! Ils attendent déjà depuis un moment tu sais…

Ucarn visiblement très motivé : Bon, bon… ok je vais essayer. On peut y aller.

Bien. Vous voyez ce jeune homme de couleur devant son écran ? On dirait un terroriste, pas vrai ? Mais si allez avec sa barbe et tout… tout ce qu’il fait de sa vie depuis quelques temps, c’est du phishing en se faisant passer pour un prince du nigéria.

@Ucarn a écrit:
Bonjour, je suis un prince du Nigéria et ma fortune est bloquée dans un compte aux Îles Caïman, pour m'aider à la récupérer, j'aurais besoin de votre code de carte bancaire et que vous cliquiez sur ce lien : xxxx Je vous en serais très reconnaissant et vous offrirai la moitié de ma fortune.

Vous avez déjà vu un message dans ce genre ? Eh bien méfiez-vous car c’est lui ! Il va vous voler tout votre argent et c’est grâce à ça qu’il survit dans sa grotte depuis un moment… non ce n’est pas une vraie grotte, c’est sa chambre, mais c’est pareil quoi !
Bon pour ne pas gâcher votre plaisir de lecture, et puisque l’histoire aura des moments tragiques en plus des moments drôles, je vais maintenant raconter l’histoire de manière sérieuse. J’espère que cette petite introduction vous aura plu, et on arrive tout de suite au début de l’histoire.

_______________________

Ucarn était penché sur son écran, l’air concentré. Il était encore en train d’abuser de l’ignorance de simples personnes… il n’avait jamais vraiment apprécié faire ça, mais il n’avait pas le choix si il voulait payer son appart… tout ce qui lui importait c’était d’avoir un coin pour dormir, un peu d’argent pour commander à bouffer, et d’avoir le courant pour son ordinateur. Ca faisait longtemps qu’il avait perdu toute passion pour autre chose.
Sa chambre pouvait révéler le genre de passions qu’il avait pu avoir par le passé. Toutes sortes de bd et mangas étaient jetés en bordel sur plusieurs étagères et puis tout en haut du meuble, on pouvait voir des pokéballs toute poussiéreuses, côtoyant des toiles d’araignées. Ucarn leur lançait parfois un regard plein de nostalgie avant de repartir geeker sur ses MMO pourris.

Et la vie d’Ucarn se déroulait ainsi… décalé du monde pokemonesque dans lequel il vivait… il n’avait pas idée de ce que le destin lui avait préparé. Jusqu’au jour où…

DRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING

Ucarn après s’est remis de ses émotions : Ca existe encore ce truc ?

DRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING

Ucarn : Oui bon ben c’est bon je vais ouvrir !

Ucarn se dirigea vers la porte, plus surpris que jamais et en l’ouvrant il découvrit… un jeune homme vêtu de rouge, un chapeau sur la tête, un petit sourire maladroit sur le visage.

Ucarn : Oula… ça doit être encore un de ces témoins religieux qui veut m’annoncer l’apocalypse ou un truc du genre.


Et il referma la porte avant même que le jeune homme ne dise quoi que ce soit. Le lendemain, à la même heure, la même personne revint, et le même Ucarn referma la porte sans même demander de quoi il s’agissait… l’action se répéta un bon nombre de fois, tous les jours à la même heure… si bien qu’au bout d’une dizaine de jours, Ucarn se promit de demander enfin au bonhomme ce qu’il voulait… mais cette fois-ci il n’était pas venu.
Ucarn, surpris, entreprit pour une fois de faire autre chose que ses activités habituelles. Entendant un bruit, il ouvrit les rideaux dans une chambre qui n’avait pas vu le soleil depuis des siècles. Un poichigeon essayait désespérément de forcer le passage en cognant contre la vitre.

Ucarn : J’avais oublié à quel point ces pokémons étaient des abrutis qui ne savent pas se diriger.

Cependant, il remarqua un petit bout de papier accroché à la patte de l’oiseau.

Ucarn : Y a vraiment des gens qui utilisent encore ce genre de méthode de nos jours ? Leur vie doit être triste…

Il fit alors rentrer le poichigeon qui, à cause de l’excitation d’enfin pouvoir rentrer (ou de sa débilité on ne sait pas), commença à voler dans toute la chambre en se cognant partout et en manquant de faire tomber les meubles les plus fragiles. Ucarn, tant bien que mal, réussit à l’attraper et à retirer le morceau de papier qui était accroché à sa patte.

«  Salut à toi, Ucarn. Rejoins-moi à la place Sereine, c’est important. »

Ucarn croyait rêver. Pourquoi obéirait-il à un morceau de papier non signé, venant d’un oiseau qui venait de faire tomber ses rideaux et après l’apparition d’un type louche dans son quotidien ? Non, il n’avait aucune raison de faire ça… mais il le fit quand même !


Poussé par la curiosité, l’insouciance, ou peut-être la lassitude, Ucarn s’empara de ses pokéballs poussiéreuses et s’habilla pour sortir.
Lorsqu’il fût dehors, il eut l’impression qu’il n’était pas sorti depuis plusieurs décennies… ce qui n’était pas si loin de la réalité. Tout le monde le regardait bizarrement, certaines personnes changeaient même de trottoir en le voyant. Il haussa des épaules, ils ne pouvaient pas comprendre son swag de toute façon.

La place Sereine, c’était une place (jure ?) à 10 minutes à pieds de chez lui. Avant qu’il ne s’enferme chez lui, c’était un lieu où il y avait souvent beaucoup de dresseurs pokémon qui venaient s’affronter pour le fun et parfois pour l’argent. Il se demandait si l’endroit était encore comme ça.
Et… en effet cet endroit était encore comme ça. Il y avait une dizaine de personnes qui formaient un cercle autour d’un probable combat. On pouvait le deviner en entendant les cris d’acharnements kikooesques qui émanaient de la place.
Ucarn se faufila discrètement dans la foule. Il y avait assez de monde pour qu’on ne remarque pas son allure disons… peu attrayante. C’est de là qu’il constata, non sans surprise, le garçon qui était venu le squatter depuis ces derniers jours, en plein combat acharné.

Squatteur religieux : Shaofouine, termine le avec un pied sauté !

Le shaofouine s’élança vers son adversaire, un reptincel qui semblait déjà en très mauvaise posture. Il avait déjà fermé les yeux et tentait de se protéger de l’assaut final avec ses pattes. C’est alors que le shaofouine s’étala par terre, comme une merde !
Il y eut un silence pesant avant un gros éclat de rire général. Le combat se termina là-dessus, le dresseur du reptincel était tellement plié en deux qu’il avait rappelé son pokémon et s’était barré les larmes aux yeux. La foule commença à s’écarter laissant petit à petit le garçon et son shaofouine seuls, un peu dans l’embarras.

Squatteur religieux : Bon ben… je me demande si c’est gagné ou perdu.

Il rappela son pokémon dans sa pokéball avant de la remettre dans son sac avec un soupir. C’est alors qu’il sembla apercevoir Ucarn. Il faut dire qu’il ne devait pas être très difficile à reconnaître…

Squatteur religieux : Ah mais tu es venu finalement ? J’avais peur que tu ne viennes pas… ou que ce poichigeon se perde.

Ucarn : Bah… honnêtement je sais pas pourquoi je suis venu. Mais enfin puisque je suis là, dis-moi ce que tu avais à me dire… et après si tu pouvais arrêter de sonner chez moi...

Squatteur religieux : Laisse-moi me présenter tout d’abord. Je suis Zipdof de Cheshire, et je viens en paix !

Ucarn : Pourquoi je sens déjà venir le discours religieux ?

Zipdof : Religieux ? Oh non non, je ne suis pas là pour parler d’apocalypse… enfin non mais oui en fait. C’est un peu compliqué, tu vois ?

Ucarn blasé : Ouais je vois à quel point ça va être génial…

Zipdof prenant un air sérieux : Je viens te voir car tu es le prochain.

Ucarn : Le prochain quoi ?

Zipdof : Le prochain élu !

Ucarn : Hm… ouais en fait on est en train de tourner dans un film moisi c’est ça ?

Zipof : Heu… ouais mais ne le crie pas trop fort, si le narrateur t’entends il va te défoncer ta bouche. Fais comme si tu étais surpris ok ?

Ucarn : Un élu ? Mais c’est génial ! Ca veut dire que je vais être quelqu’un d’exceptionnel ! Les élus c’est toujours cool !

Zipdof : Ouais… c’est cool dans un sens… Tu m’as fait perdre mon script là !

Ucarn : Haha bien fait ! Ca t’apprendra à m’envoyer un poichigeon à la fenêtre !

Zipdof : En gros je t’explique le truc. Tu as vu tout autour de nous y a des pokémon et ils ont des attaques et on les fait combattre et tout !

Ucarn : Jusque-là je te suis…

Zipdof : Sauf qui a des gens qui ont aussi des sortes de pouvoirs et qui peuvent lancer des attaques. Ce sont des élus et y en a un pour chaque type, tu vois le truc ? Et tu fais partis d’eux !

Ucarn : Et est-ce que je peux chevaucher un vélociraptor et avoir un gros flingue ?

Zipdof : Heu… faudra demander à la direction mais je crois pas.

Ucarn : Ben alors c’est nul, je me casse de cette histoire pourrie !

Zipdof : Mais attends ! On sait même pas encore quels sont tes pouvoirs !

Et c’est ainsi que Ucarn rencontra Zipdof et apprit qu’il était un élu. Il ne savait pas encore tout ce que ça pourrait impliquer, mais il était déjà sûr d’une chose : il pouvait dire au revoir à son vélociraptor.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokeconsole.fr-bb.com/
Aurora Sky


avatar

Sexe : Féminin
Age : 25
Messages : 782

MessageSujet: Re: Pokeconsole Story   Ven 11 Déc - 1:51


Chapitre I : Elus, pouvoirs et épée sacrée


Ucarn s'était levé dans les 11h ce jour-là. Il ressemblait enfin à quelque chose car il s'était rasé la veille... bon il y avait encore cette touffe de cheveux à arranger, mais son visage était reconnaissable, c'était déjà ça !

Il ne l'avait pas fait par pure envie, mais parce qu'on le lui avait imposé. C'était ce jeudi qu'il devait faire la rencontre des autres élus... il n'avait aucune idée de ce qui l'attendait réellement, mais il avait réussi à comprendre que ces élus étaient regroupés quelque part, et qu'il devait s'y rendre. On lui avait demandé d'être présentable, histoire de ne pas perturber les quelques esprits fragiles qui pourraient s'y trouver.

C'est ainsi préparé qu'il rejoignit Zipdof, son nouveau "compagnon élu" à la place Sereine.

Ucarn : Quel nom pourri sérieux, place Sereine pour un endroit où y a autant de fous furieux...

Il retrouva Zipdof, toujours aussi petit, toujours aussi vêtu de rouge, toujours avec son chapeau sur la tête.

Zipdof : Oh ? J'ai failli ne pas te reconnaître ! Merci pour tes efforts.

Ucarn : On dirait que je n'avais pas le choix...

Zipdof : Oui c'est préférable. Bon, suis-moi ! Je t'amène dans notre antre.

Ucarn : Je pense de plus en plus ne pas m'être trompé en vous traitant de secte...

Il suivit tout de même Zipdof, encore peu convaincu par le monde dans lequel il commençait à entrer, doucement. Ils finirent par entrer dans un bâtiment et montèrent au premier étage. Là, Zipdof ouvrit la porte, les laissant pénétrer dans un assez grand appartement. Ils étaient entrés dans un salon très spacieux aux tons rouges... il était vide mais on pouvait voir des magazines traînant sur le sofa.

Zipdof : Installe-toi, je vais chercher Yoras.

Ucarn : Yoras ? Qui c'est ça ? Encore un élu ?

Zipdof : tu verras par toi-même !

Zipdof s'éloigna, laissant Ucarn qui s'affala dans un fauteuil. Ca ne lui avait pas manqué de ne pas marcher. Ca le mettait plutôt mal à l'aise de se trouver chez de parfaits inconnus, surtout si ils avaient tous cette aura religieuse que dégageait le fameux Zipdof.
Ucarn ne comprenait pas trop ses actes, il avait peut-être besoin de prendre un nouveau tournant dans sa vie et peut-être que l'opportunité qui se présentait était parfaitement ce qu'il attendait, dans le fond...  autrefois il passait ses jours et ses nuits à faire toujours plus de combats et s'endurcir pour toujours plus de nouveaux défis, il participait à des tournois, il devenait de plus en plus fort. Il commençait à se faire son petit nom en tant qu'excellent dresseur et tout allait bien. Mais un jour, il avait tout arrêté, dépité. Et il n'avait plus jamais touché à ses pokéball jusqu'à ce jour, où il avait décidé de les prendre avec lui. Peut-être en aurait-il besoin ?

Il n'eut pas le temps de s'étendre d'avantage sur ses pensées car Zipdof venait de revenir, accompagné par un homme d'une trentaine d'années, vêtu comme un notaire et portant de petite lunettes rondes. S'il n'affichait pas cet air sympathique, Ucarn, l'aurait effectivement pris pour celui qui allait garder son testament.

Yoras serrant la main à Ucarn : Bonjour à toi Ucarn, et bienvenue dans mon humble demeure !

Ucarn ne sachant pas avec quelle main saluer : Heu... oui bonjour et merci...

Yoras : J'imagine que tu te demandes ce que tu fais ici. Ne t'inquiète pas, asseyons-nous et je t'expliquerai tout !

Ils s'asseyèrent donc tous les 3 dans le salon.

Yoras : Zipdof t'as expliqué que tu es un élu, eh bien sache qu'ici, je réunis les élus afin qu'il puisse se rencontrer.

Ucarn : Pourquoi est-ce si important qu'ils se rencontrent ? Et puis qu'est-ce que ça implique en fait ?

Zipdof : Comme je t'avais dit, nous sommes 18 élus... mais on peut se demander comment des personnes ont pu être choisies pour porter ces pouvoirs, et pourquoi ? Eh bien nous ne comprenons pas encore tout mais il semble que c'est la sacrosainte lame bidoof qui en est l'origine.

Ucarn : la sacro quoi ?

Yoras : Ucarn, as-tu déjà entendu parlé du temple de Therza ?

Ucarn : Ce temple un peu à l'écart de la ville qui sert à rien ?

Yoras : Hm... oui, je pense que tu as compris. Au fond de ce temple se trouve une épée qui semble imprégnée de magie... et on l'appelle la sacrosainte lame bidoof car la légende raconte qu'elle contient l'esprit d'un très ancien et très puissant bidoof.

Ucarn : Oui enfin, ce n'est pas une légende pour rien. Bidoof et puissant dans la même phrase, ça le fait pas trop.

Zipdof avec un regard meurtrier : Ne sous-estime pas les bidoofs !

Yoras : Laisse-le Zip, il ne peut pas se rendre compte pour le moment. Ucarn, sache que cette épée est à l'origine des pouvoirs que tu découvriras bientôt et de ceux de tes camarades. Le problème c'est que puisque cette relique est très puissante, certaines personnes tentent de s'en emparer. Je pense que l'épée a désigné des élus afin de la protéger de ses ravisseurs, c'est pourquoi je vous réuni ici, afin que vous puissiez protéger l'épée.

Ucarn : Au pire on s'en fiche non ?

Zipdof : Non car quelqu'un qui s'emparerait de l'épée pourrait faire des choses terribles ! Comme provoquer l'apocalypse !

Ucarn peu convaincu : L'apocalypse ? Avec une épée bidoof ?

Yoras : Oui je sais que ça peut paraître incroyable, mais quand tu verras tes pouvoirs tu te rendras compte...

Ucarn : Et je suppose que vous êtes un élu aussi ?

Yoras : Non, malheureusement je n'en suis pas un... je suis un passionné d'archéologie en vérité, et j'ai découvert des écrits anciens, dans un langage presque inconnu, qui parlait de cette épée. C'est là que j'ai réalisé le danger qui pesait sur cette épée.

Ucarn : Et qu'est-ce que ça disait ?

Yoras : Globalement ce que je t'ai raconté. Je ne pensais pas devoir m'impliquer mais un jour j'ai reçu ceci...

Il sortit de sa poche un papier plié qu'il tendit à Ucarn. Le prenant dans ses mains, Ucarn se rendit compte que c'était un papier au touché assez spécial, très doux. En l'ouvrant il découvrit une liste de nom, dont le siens.

Ucarn rendant le papier : Qu'est-ce que c'est ?

Yoras : Visiblement la liste des élus... il semble que l'épée ait souhaité que je possède ce papier car seule sa magie semble capable de réaliser un tel objet. C'est pourquoi je me suis senti obligé de m'impliquer et de rassembler les élus.

Ucarn : D'accord, je crois que je commence à comprendre. Mais il n'y a pas 18 noms là si je ne me trompe pas ?

Zipdof : Oui, on a pas encore trouvé tous les élus, ils se réveillent petit à petit. Quand on a leur nom on peut chercher où ils habitent et aller les rencontrer.

Ucarn : Vous êtes vraiment des stalkers en fait... bon et du coup, c'est quoi ces histoires de pouvoirs ?

Yoras : Si cela ne te dérange nous en parlerons plus tard. Je pense qu'il faut déjà que tu puisses assimiler ce que je t'ai raconté aujourd'hui. Je suis conscient que ce n'est pas facile.

Ucarn : Oui c'est vrai que c'est déjà... bizarre. En résumé un bidoof nous a donné des pouvoirs pour protéger sa "grande magie" de gens mal intentionnés ?

Zipdof : Oui tu as tout compris !

Ucarn : Comment je suis sensé croire à ça ? C'est un scénario moisi et incohérent !

Yoras : Ucarn, pourquoi ne pas aller à la rencontre des autres élus pour te faire une idée ? Zipdof je te laisse faire les présentations. J'ai quelques petites recherches à faire pour un exposé, je m'excuse de ne pas avoir plus de temps à te consacrer.

Ucarn : D'accord, ben je vous remercie déjà du temps que vous m'avez accordé.

Yoras salua les garçons par un signe de tête et s'éloigna pour se rendre dans une autre salle. Zipdof entreprit alors de présenter à Ucarn les autres élus qui étaient là.

Zipdof : Bon on est pas encore beaucoup, mais ça pourra te rassurer. Tu te diras que tu n'es pas seul quoi.

Ucarn : Ouais ok...

Il le mena dans une autre salle où deux autres jeunes hommes semblaient débattre de stratégie de combat pokémon. Le premier était lui aussi de couleur, il semblait ceci dit un peu plus vieux qu'Ucarn et paraissait très posé. A côté de lui, un garçon presque roux qui, lorsqu'il parlait avait parfois du mal à trouver ses mots, et un accent anglais. Il avait un poichigeon sur l'épaule.

Zipdof : Les gars, je vous présente Ucarn ! Et Ucarn, je te présente Fandetwa et Ashley Purdy.

Ucarn : Ouah ! A peine j'arrive et j'ai déjà un fan. Et toi tu t'appelles Ashley et t'es un homme ? Tu le vis bien ?

Fandetwa : Bienvenue parmi nous, Ucarn ! J'espère que l'ambiance te plaira ici.

Ashley Purdy : Salut à toi ! Oui, je fais ce que je veux avec mon pseudo.

Ucarn : Oh mais attends ! Ce pokémon ! Il était à toi ce poichigeon...

Zipdof : Oui, Ashley a tout un élevage de poichigeons.

Ashley Purdy : Poichifion s'il te plait ! C'est très important de le préciser.

Ucarn : Donc vous êtes vous aussi des élus c'est ça ? Vous y croyez à cette histoire de bidoof ?

Fantdetwa : Baah... je suppose qu'on a pas le choix. Au pire, même si cela ne vient pas d'un bidoof, ça nous permet quand même de nous rencontrer.

Ashley Purdy : Je ne pense pas que nous ayons obtenu ces pouvoirs par hasard.

Ucarn : Oui, eh bien moi j'attends toujours de voir de quoi il s'agit !

Zipdof : Patience, Ucarn ! La prochaine fois nous t'expliquerons tout, si tu le veux bien.

Ucarn : Bon, bon... donc du coup il n'y a que nous 4 comme élus là ? Il me semblait qu'il y en avait plus sur la feuille.

Ashley Purdy : Il y en a deux qui sont allés recruter quelqu'un, si je ne me trompe pas ?

Zipdof : Ucarn, ce qu'il faut que tu saches, c'est que lorsque le papier indique un nouvel élu, nous allons devoir essayer de le ramener ici, tu serais d'accord pour nous aider ?

Ucarn : Bof... ça m'inspire pas trop cette histoire encore. En plus y a même pas de filles. A la base je me suis forcé à sortir pour essayer d'en voir quoi.

Fandetwa : Halala la jeunesse...

Zipdof : Ouais mais imagine qu'une personne qu'on doive recruter ce soit une fille ! Sur 18 personnes il y en aura forcément ! Si tu pars tu vas rater cette occasion...

Ucarn s'asseyant à côté des autres: Ok tu m'as convaincu ! Alors par où on commence ?

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokeconsole.fr-bb.com/
Aurora Sky


avatar

Sexe : Féminin
Age : 25
Messages : 782

MessageSujet: Re: Pokeconsole Story   Mar 15 Déc - 4:40

Chapitre II : Rechercher, c'est compliqué


Voix au loin : Bordel c'est pas possible ça !

La porte venait de claquer. Ucarn, toujours en compagnie des trois autres personnages, sursauta.

Ashley Purdy : Oh ! On dirait qu'ils sont rentrés.

Zipdof : Ouais et on dirait que ça ne s'est pas passé comme prévu...

Ucarn : De quoi vous parlez en fait ?

Fandetwa : Les deux autres gars dont on te parlait toute à l'heure viennent de rentrer.

Ucarn : Oh, c'est cool alors !

Zipdof : Allons voir ce qui se trame.

Les quatre garçons se levèrent et sortirent de la chambre pour rejoindre le salon. Ils tombèrent sur deux autres personnes qui n'avaient pas l'air dans leur meilleur jour. Le premier était le plus petit des deux, il avait des cheveux très noirs un peu frisés. A côté, le second avait des cheveux longs châtains cuivrés, attachés, et un chapeau sur la tête.

Zipdof : Qu'est-ce qui vous arrive les gars ? Vous ne l'avez pas trouvé ?

Premier gars : Eh non... Apparemment il a disparût depuis plusieurs jours.

Deuxième gars : Ses parents n'ont aucunes nouvelles...

Zipdof : Quoi ? Sérieux ?

Premier gars visiblement très énervé : tu crois vraiment qu'on dit ça pour rire ? Ca peut être dangereux s'il se balade comme ça. Fait chier...

Deuxième gars : peut-être qu'il a déserté parce qu'il a eu peur en découvrant ses pouvoirs ? Ce ne serait pas le premier.

Ucarn paumé : Qu'est-ce qui se passe en fait ici ?

Deuxième gars : Oh mais y a un nouveau ! J'avais même pas remarqué ! Qui t'es toi ?

Zipdof : Lui, c'est Ucarn. Tu sais le gars qu'on a galéré à ramener ?

Deuxième gars : D'accord ! Ben... enchanté alors Ucarn !

Premier gars : Ouais, salut...

Zipdof : Et Ucarn je te présente Pâté et Ukkosade, ce sont les plus forts d'entre nous !

Ucarn : Les plus forts ? Genre y a aussi des classements et tout ?

Pâté : On parlera de ça une autre fois, l'heure est grave là ! Il faut qu'on mette la main dessus, on risque d'attirer l'attention sur nous autrement.

Fandetwa : D'accord, mais que peut-on faire ? Nous n'avons aucune piste pour le moment.

Ashley Purdy : On peut essayer de le retrouver avec l'aide de mes poichifions ?

Zipdof : On pourrait essayer mais on ne sait même pas à quoi il ressemble...

Ukkosade : Ah ça, on a une solution par contre ! Tenez !

Il tendit à Zipdof une petite pochette.

Pâté : Ouais, les darons nous ont passé ça. Il doit y avoir des photos de lui histoire qu'on ait une chance de le retrouver.

Zipdof sortant les photos : Oooh ! Mais c'est une fille !

Pâté : Ah bon ? Ben tu vois on savait même pas.

Ucarn se jetant sur les photos : Fais-moi voir !

On pouvait voir sur les photos une jolie demoiselle souriante et aux cheveux d'un rouge saisissant.

Ucarn : Ok, je m'engage à la retrouver !

Pâté : T'es un marrant toi. La ville est grande, et elle n'y est ptetre même plus...

Ashley Purdy prenant une des photos : je vais envoyer quelques poichifions à sa recherche.

Et il s'éloigna d'un pas rapide.

Zipdof : Je ne sais pas si ses oiseaux sont assez intelligents pour cette mission, mais ça vaut le coup d'essayer. Ucarn, si ça te dit, mettons-nous à sa recherche dès que nous obtiendrons des indices !

Ucarn : Avec toi ? Bon ok... tu ne devrais pas trop me voler la vedette.

Pâté : Du coup nous on va faire notre rapport. Je vous préviens, je ne sors plus de la journée !

Ukkosade : Je crois que ça va être la même pour moi.

Et les deux se dirigèrent vers le bureau où était entré Yoras précédemment.

Fandetwa : Je vous aurais proposé mon aide volontiers, mais j'ai des petites choses à finir pour le boulot. Je vous laisse donc l'honneur et la responsabilité de ramener la demoiselle ici. Au plaisir de vous revoir !

Et Fandetwa s'éloigna lui aussi. Ucarn soupira puis lança un regard en direction de Zipdof. Après 5 minutes à supporter son regard insistant, Zipdof commençait à se sentir mal à l'aise.

Zipdof : Qu'est-ce que tu me veux ?

Ucarn : Bah j'attends ton discours pour dire que tu aurais aimé m'aider mais que tu peux pas et tout...

Zipdof : Eh oh ! Mais je t'ai dis que j'allais venir avec toi !

Ucarn : Et merde...

Zipdof : Tu comptais lui dire quoi pour la convaincre de venir ici ? Tu ne connais encore rien sur tes pouvoirs, je suis sûr que tu n'aurais même pas retrouvé le chemin jusqu'ici.

Ucarn : Bon bon, ça marche. Tu seras notre guide. Enfin, j'accepte surtout parce que sinon ce scénario ne va jamais avancer.

Ashley Purdy arrivant en courant : CA Y EST ! J'AI TROUVE QUELQUE CHOSE !

Ucarn : Déjà ? Mais ton piaf n'a même pas du avoir le temps de s'envoler !

Ashley Purdy : Oui je sais mais la production m'a dit d'aller plus vite pour éviter un blanc ! Je leur ai dis que c'était con mais ils m'écoutent pas.

Zipdof : Bon ok faisons comme si c'était normal alors. Comment ? Tu sais où elle est ?

Ashley Purdy : Oui apparemment le poichifion est assez intelligent pour trouver des cheveux rouges. Et c'est pas très loin d'ici, à la place Sereine !

Ucarn : Quoi ? Mais comment tu le sais ? Tu communiques avec tes pigeons ?

Ashley Purdy après un blanc : Laissez tomber ! Il faut vite y aller, elle peut partir d'un moment à l'autre !

Ucarn : C'est bizarre on y est passé toute à l'heure, mais on n'a rien vu...

Zipdof : Ouais, mais c'est maintenant l'heure de pointe ! On a ptetre une chance de la retrouver, dépêchons-nous !

Zipdof et Ucarn sortirent en courant et se dirigèrent le plus vite possible vers la place Sereine d'où émanait un brouhaha général.

Ucarn essoufflé : Tu la vois ?

Zipdof : C'est plutôt à moi de te demander ! T'as vu ma taille ? Comment je suis sensé repérer quelque chose dans ce troupeau ?

Ucarn : Ah oui... c'est vrai que t'es un nain. Là regarde !

Zipdof en sautillant pour essayer de voir : Où ça ? Où ça ? Je vois rien !

Ucarn : Non mais c'était une blague... y a rien.

Ucarn regardait dans tous les sens mais la jolie demoiselle était introuvable. Peut-être que finalement les pigeons du dénommé Ashley étaient bien de gros incapables. Il remarqua alors au loin un punk à la crête rouge qui était en pleins combats pokémon.

Ucarn : Je crois que je comprends mieux... il a bien reconnu le rouge mais pas la fille...

Zipdof : Bah, c'était à tenter. Y a pas 10 000 personnes qui peuvent avoir les cheveux rouges dans cette ville.

Ils allaient quitter la zone pour rentrer bredouilles, lorsque soudain ils entendirent une voix au loin.

Voix au loin d'un air désespéré: Quelqu'un peut-il m'aider par ici ?

Ils se retournèrent par curiosité et constatèrent surpris que la personne n'était autre que celle qu'ils étaient en train de chercher. Elle semblait un peu paniquée et essoufflée. La dizaine de personnes présentes sur la place ne semblaient même pas l'avoir remarquée, probablement trop absorbés par le combat qu'on devinait un peu plus loin.

Zipdof : Regarde, c'est elle !

Ucarn : Oui, j'avais remarqué merci..

Zipdof : Eh ben vas lui parler, toi qui étais si partant depuis toute à l'heure !

Ucarn : Tu dis ça parce que t'ose pas y aller.

Zipdof : C'est toi qui ose pas y aller là, on dirait que ta jambe tremble.

Ucarn : Hein ? Quoi ? Mais pas du tout ! Attends-moi là tu vas voir !

Il s'avança d'un pas royal vers la demoiselle en question. Lorsqu'elle le vit elle prit un air peu convaincu, mais elle devait être si dépitée qu'elle n'avait peut-être pas d'autres choix que de lui demander de l'aide, à lui.

Ucarn : Heu... bonjour ! Je m'appelle Ucarn. Y a un soucis ?

Ipiuu : Bonjour... en fait il m'est arrivé un truc incroyable récemment et je pensais que des dresseurs pourraient m'aider.

Ucarn : C'est à propos de quoi ?

Ipiuu : En fait... tout à commencé lors de ce foutu contrôle d'informatique. Je n'y comprenais rien, moi j'étudie les jardins, donc tu vois l'info c'est pas mon truc. Je me sentais perdue et d'un coup... ma feuille s'est mise à brûler !

Ucarn : Comment ? Genre comme ça tout seul ?

Ipiuu : Oui, comme ça, d'un coup...

Ucarn : Tu crois que quelqu'un a tenté de t'assassiner avec ce bout de papier ?

Ipiuu : Heu... non, bien sûre que non. Je pense que ça vient de moi. Depuis cet incident, il m'arrive fréquemment de voir brûler des choses, d'un coup, comme ça, avec un simple contact. J'ai l'impression que j'ai développé une certaine affinité avec le feu... je me suis dis que ça avait peut-être un lien avec mes pokémon ?

Zipdof qui venait de nulle part : Non en réalité tu es comme nous, une élue.

Ucarn : Zip, tu vois pas qu'on essaye de la tuer ! Il faut qu'on fasse quelque chose pour l'aider.

Zipdof : Enchanté, je suis Zipdof de Cheshire. Nous étions en réalité à ta recherche, Ipiuu.

Ipiuu surprise : Vous connaissez mon nom ? Vous êtes des stalkers en fait ?

Ucarn : Y a une part de vérité...

Zipdof : Nous te cherchions car nous savons que tu es comme nous, une élue !

Ipiuu : Le fait que j'ai une affinité avec le feu fait de moi une élue, si je comprends bien ?

Zipdof : Apparemment, oui. Les élus sont des personnes qui contrôlent un type en particulier, et il semble que le type qui te corresponde est le type feu.

Ipiuu : Oh... je me doutais que c'était impossible que je sois seule avec ce... ce potentiel. Mais comment savez-vous pour moi ? Comment savez-vous tout ça ?

Zipdof : Nous sommes aussi des élus et nous essayons de rassembler tous les élus.

Ucarn : Ouais, c'est une histoire un peu bizarre en fait. Moi j'ai pas encore tout compris.

Ipiuu : Oh, eh bien... je vous ferai confiance volontiers car je n'ai l'impression d'avoir ma place nulle part. Depuis que j'ai fais brûler le bureau de ma chambre je n'ai plus le courage d'affronter ma famille... mais vous restez des inconnus, je n'ai pas de raison de vous croire !

Zipdof : Dans ce cas, pourquoi ne pas faire une démonstration pour te prouver que nous sommes bien des élus ?

Ipiuu : Que veux-tu dire ?

Zipdof : Lorsque nous obtenons notre pouvoir d'élus, nous pouvons prendre une « forme type » et pouvons utiliser des attaques de notre type, le même genre d'attaque qu'on peut apprendre à nos pokémon ! Autrement dit, nous pouvons combattre entre nous avec nos propres pouvoirs, pas seulement avec nos pokémon.

Ucarn : Ah bon ? Mais moi j'ai jamais réussi à faire ça !

Zipdof : Ce n'est pas en restant dans ta chambre que tes pouvoirs allaient se révéler, Ucarn. Ipiuu, si des preuves t'intéressent, pourquoi ne viendrais-tu pas avec nous demain ? Je vous apprendrai à vous battre avec vos propres pouvoirs !

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokeconsole.fr-bb.com/
Aurora Sky


avatar

Sexe : Féminin
Age : 25
Messages : 782

MessageSujet: Re: Pokeconsole Story   Mar 22 Déc - 2:27

Chapitre III : Fin du tutoriel



Zipdof : C'est aujourd'hui que nous allons commencer notre entrainement ! Vous êtes prêts ?

Autres : ...

Ucarn et Ipiuu échangèrent un regard de motivation inexistante, ce qui eut pour effet de faire soupirer Zipdof. Il les avait fait venir très tôt le matin, prétextant que c'était important de savoir se lever de bonne heure, tout ça pour (ENFIIIN) leur parler de ces pouvoirs, dont on entend parler depuis le début mais qu'on n'a toujours pas vu !

Zipdof : Allez les gars, un peu de motivation !

Ucarn en soupirant : Ben vas y, parle nous...

Zipdof : Bon ! Comme vous le savez déjà, être un élu implique la possession d'un pouvoir. Vous êtes capables de maîtriser un certain type, et donc d'utiliser des attaques de ce type !

Ipiuu : Ok, et donc pour moi ce serait le feu ?

Ucarn : A moins que les humains soient capables de faire cramer leurs feuilles sans briquet, ouais, je pense que ça doit être ça... mais pour moi alors ? Il ne m'est jamais rien de spécial dans ma vie, comment je pourrais savoir ?

Zipdof : Pour le savoir... on va se battre !

Et contre toute attente, Zipdof lui donna un violent coup de poing qui fit voler Ucarn quelques mètres plus loin. Ce dernier se releva surpris et Ipiuu préféra faire un pas en arrière d'un air peu rassurée.

Ucarn : Qu'est-ce que tu fout ? C'est de la triche !

Zipdof : C'est le seul moyen pour connaitre ton type ! Et apparemment ce coup n'a pas suffit !

Et Zipdof se jeta sur lui en lui remettant un coup de poing qui eut encore une fois pour seul effet de l'envoyer voler plus loin.

Ucarn : Mais arrête ça !

Ipiuu : Oui arrête ! Tu vas vraiment le blesser !

Ucarn dans sa tête, des étoiles dans les yeux : Haaan ! Elle s'inquiète pour moi !

Ipiuu : Et puis de quel type es-tu ? Combat ?

Zipdof : Exactement ! Et il n'y a qu'un seul mot pour résumer comment je me sens... BASTON !!

Et il se rua encore une fois vers Ucarn. Ce dernier, à chaque fois, essayait de se protéger comme il le pouvait, mais les coups de Zipdof étaient immensément trop violents, ils étaient surhumains. Il se demandait vraiment comment un gars aussi petit et pas spécialement musclé pouvait lui mettre autant la race à lui, qui n'était pourtant pas si fragile... Et en quoi cela pouvait-il réveiller ses pouvoirs ? Il se sentait juste en pls, il ne ressentait rien d'autres... si peut-être la frustration de se faire complètement péter la gueule par un gars qui lui semblait aussi ridicule, devant une aussi charmante jeune fille. Non ça, il ne pouvait pas le tolérer. Il en avait assez !

Ucarn : CA SUFFIT !

En poussant ce cri (ou plutôt ce rugissement au vu de l'intensité) Ucarn avait réussi à retenir le coup de Zipdof. Et pas n'importe comment... il réalisa que sa peau s'était soudainement solidifiée et donnait l'impression d'être :

Zipdof : De la roche...

Le coup de Zipdof avait quand même fait mal, ce devait être normal puisque le combat est super efficace sur la roche. Mais le coup avait tout de même été atténué. Ucarn n'en croyait pas ses yeux et essayait de se pincer la peau de la main pour vérifier, mais il ne pouvait pas le faire, c'était dur.

Ucarn dans sa tête : Attends... mais ça veut dire qu'à cet endroit...

Zipdof : Bien joué, maintenant on connait vos types à tous les deux ! Feu et Roche ! Bienvenue dans l'équipe !

Ipiuu : D'accord... mais pourquoi m'avoir fait aussi venir dans ce cas ?

Zipdof dans sa tête : Parce que je savais que ça aiderait Ucarn à se réveiller - A voix haute - En vérité j'ai quelques petites choses à vous dire par rapport à ces pouvoirs. Autant que tu sois là maintenant.

Ipiuu
: Et donc ?

Zipdof : Et donc, et donc... ah oui ! Déjà, vous l'avez peut-être déjà remarqué maintenant que vous connaissez vos types, mais vous ne pouvez vous lier d'amitié qu'avec les pokémon du même type que vous !

Ipiuu : C'est vrai ça ? Ah oui...

Ucarn : Hm... mais c'est vrai ça ! Mes 3 pokémon sont de type roche ! Tu le savais avant de me tabasser et tu as préféré ne même pas me demander ! T'es un bâtard !

Zipdof : Héhé, oui on me le dit souvent. Maintenant que la phase tutorielle est terminée, je vais pouvoir redevenir moi-même !

Ipiuu : Comment ça ?

Zipdof : Vous êtes tombés dans mon piège !! Je suis en vérité le grand méchant de cette histoire !

Ucarn : Ah bon ? Mais t'es trop petit !

Zipdof : Arrête ! Ne casse pas mon délire... vous imaginez quand même qu'on peut dire n'importe quoi et que les lecteurs vont tout gober ?

Ipiuu : Justement, évitons d'abuser de ça ou ils ne comprendront plus rien...

Zipdof : Ceci dit je vais pouvoir enfin redevenir moi-même. La production m'a demandé d'appuyer mon côté diplomate pour ce début d'histoire afin que je puisse aiguiller les lecteurs. Maintenant je suis libre !

Ipiuu : Eh ! Pas si vite toi. Si je fais comme si j'étais déjà au courant de tout ce que tu as dit à Ucarn l'autre fois, il y a tout de même quelque chose qui m'échappe. Quel est le réel intérêt de nous réunir ?

Zipdof : D'après ce qu'on a pu comprendre à partir des écrits anciens, les élus ont été choisis par l'épée sacrée pour la protéger.

Ucarn : Oui mais la protéger de quoi ? Qui va croire à ces histoires de bidoof ?

Zipdof : Justement... il va falloir faire comme dans toutes ces histoires où il ne faut pas que la population connaisse nos pouvoirs... mais pour une bonne raison. Si les gens ont des preuves visuelles que nos pouvoirs existent, alors il pourrait y avoir des spéculations sur l'épée, des chercheurs en furie, qui essaieront de récupérer l'épée et, peut-être, qui réussiront à s'emparer de son pouvoir...

Ipiuu : Je comprends. Il faut donc qu'on évite de trop se montrer en public... et je suppose que vous cherchez les élus pour leur apprendre la vérité. Si ils ne sont pas au courant, ils pourraient se faire remarquer.

Zipdof
: Exact. Et si il y a un danger éventuel, nous pourrons mieux le combattre si nous sommes unis. Et en restant entre nous, nous devrions plus apprendre de nos pouvoirs et être plus efficaces. Voilà pourquoi j'espère que vous pourrez nous donner un coup de main de temps en temps.

Ipiuu : Ben... oui bien sûr ! Ca me ferait plaisir d'aider.

Zipdof : Et toi Uc...

Ucarn : Oui oui ! Ce sera un plaisir !

Zipdof dans sa tête : évidemment si elle dit oui...

Ils se séparèrent donc. Ils avaient en fait passé tout ce temps dans un terrain vague qui n'était pas très loin de chez Yoras. C'est là que Zipdof retourna.
Pendant ce temps Ucarn et Ipiuu étaient partis ensemble de leur côté.

Ipiuu regardant le ciel : C'est étrange toute cette histoire...

Ucarn : Tu l'as dit. Franchement qui aurait cru qu'un gars petit comme Zip puisse être le grand méchant de l'histoire ?

Ipiuu : T'as pas compris qu'il plaisantait ?

Ucarn : Si ! Mais toi t'as pas compris que je plaisantais ! Hahaha

Ipiuu : C'était pas très drôle...

Et il y eut un silence pendant pas mal de temps. Ucarn n'était pas très doué, il ne savait pas vraiment comment s'y prendre avec les filles en réalité. Il n'en avait pas vu depuis longtemps en plus.
Il avait juste lu partout que c'était bien de les faire rire... ça n'avait pas l'air de fonctionner. Il avait dû perdre son infaillible humour en restant enfermé aussi longtemps. Son regard tomba alors sur un autre jeune homme qui semblait l'observer. Sa peau était si blanche et son visage était si inexpressif qu'il paraissait... absent.

Ucarn : Sapristi !

Ipiuu : Qu'est-ce qui t'arrive ?

Ucarn : Là !

Mais là où Ucarn pointait du doigts, le mystérieux bonhomme avait disparût.

Ipiuu : Il n'y a rien là !

Ucarn : Oui, désolé...

Ils recommencèrent donc à marcher en silence. Ucarn était pensif : il était persuadé de l'avoir vu. Lui...


De son côté, Zipdof avait rejoins l'appartement de Yoras, où il croisa quelques autres élus.

Pâté : Sup !

Zipdof : Salut les gars ! Alors on a du nouveau ?

Ashley : C'est plutôt à toi de nous dire ce qu'il y a de nouveau. Un de mes poichifions a affirmé t'avoir vu avec les deux recrues.

Zipdof : Comment ? Il est assez intelligent pour ça ?

Ashley : Non je plaisante, ils sont toujours aussi cons. C'est Yoras qui nous en a parlé.

Zipdof : Ah, j'ai presque envie de dire que tu me rassures...

Pâté : Alors, tu as pu découvrir leurs pouvoirs ?

Zipdof : Ipiuu est feu, je n'ai pas testé mais avec ce qu'elle a affirmé la dernière fois... et Ucarn semble de type roche.

Ashley : Hm, ce sont des types intéressants.

Pâté : Et du coup ils sont ok pour squatter avec nous ou bien ?

Zipdof : Ils ont l'air plutôt partant, même si je suppose qu'ils leur faudra du temps...

Yoras arrivant : Oh te voilà Zipdof ! Je te cherchais justement !

Zipdof : Oooow ! Quel honneur ! Qui a-t-il ?

Yoras
: Sur le papier... Un nouvel élu s'est révélé !

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokeconsole.fr-bb.com/
Aurora Sky


avatar

Sexe : Féminin
Age : 25
Messages : 782

MessageSujet: Re: Pokeconsole Story   Lun 28 Déc - 17:11

Chapitre IV : Deux mondes, deux visions, qui a raison ?



Zipdof marchait dans la rue, seul, en silence, un air blasé sur le visage. Yoras lui avait demandé s'il pouvait prendre en charge l'élu suivant, celui qui avait été désigné sur la "feuille magique".
Ils ne savaient pas encore vraiment dans quels conditions le nouveau nom s'inscrivait sur la feuille : parfois l'élu semblait déjà au courant de ses pouvoirs, parfois pas.... ils s'étaient finalement mis d'accord, de dire que le nom apparaissait en même temps que les pouvoirs, mais que ces derniers ne se manifestaient pas toujours, ils ne le faisaient que dans certaines conditions.

Zipdof se demandait néanmoins si Yoras l'avait désigné grâce à sa diplomatie hors du commun, ou si il le considérait finalement juste comme un larbin. Il ne savait pas vraiment s'il devait le prendre bien ou pas. Peu importe, il s'était réellement engagé dans la bataille pour retrouver les autres élus, et il le ferait jusqu'au bout !

L'élu suivant était un dénommé Enoshimaa, un jeune garçon de 15 ans qui vivait de ce fait encore chez ses parents. Le souci avec les élus mineurs, c'était de réussir à convaincre les parents. C'était peut-être pour ça que Yoras avait fait appel à lui. Pour sa diplomatie ou... parce qu'il était petit et que les parents penseraient qu'il serait un ami au garçon...

Lorsqu'il arriva, les parents (le prenant en effet pour un camarade de classe de leur fils) lui annoncèrent qu'il était sorti quelques heures plutôt et qu'il devait trainer dans le parc d'à côté, avec d'autres amis.

Zipdof à lui-même : ça rend la tâche compliqué si il n'est pas tout seul...

Il prit tout de même le chemin du parc, au cas où. Il ne savait pas à quoi ressemblait Enoshimaa, ce qui rendait la tâche difficile. Il y a avait pleins de garçons de tout âge dans le parc, mais la plupart lui semblaient trop jeunes. Ce qui attira son attention, c'est lorsqu'il vit l'un d'entre eux, dans un coin un peu plus reculé, qui jouait avec l'eau d'une fontaine... rien d'anormal vous pensez ? Non mais il était en train de faire tourbillonner l'eau autour de lui, comme si c'était de l'air.

Zipdof se précipitant vers lui : Ca y est je t'ai trouvé !

Mais sa joie s'estompa un peu lorsqu'il réalisa que le garçon n'était pas seul. Il y avait une jeune fille assise au bord de la fontaine qui regardait le spectacle d'un oeil amusé. Elle avait de longs cheveux châtains et était vêtue de violet. Etait-ce sa soeur ? Une amie ? Elle avait l'air d'avoir presque 10 ans de plus que le garçon.

Le garçon heureux : Tu as vu ça ? C'est formidable non ?

La jeune fille : Je te l'avais dit que c'était fabuleux ! Et tes pouvoirs grandiront encore et encore...

Zipdof arrivant à ce moment là : Eh mais c'est super tu es un élu toi aussi !

Le garçon : Hein ? Qui t'es toi ?

En le voyant, la jeune fille se leva et prit un regard pensif.

Jeune fille : Oh... tu es déjà là. Tu es un des nouveaux larbins de ce chacal c'est ça ?

Zipdof : Je ne suis pas un larbin ! Et qui c'est ce chacal dont tu parles ?

Jeune fille : Pff... comme s'il y avait besoin de donner des précisions.

Le garçon
: C'est qui lui ? Qu'est-ce qu'il me veut ?

Jeune fille : C'est un élu, comme toi... mais il a été enrôlé par un traitre !

Zipdof : Un traitre ? Mais tu t'es vu ? Comment oses-tu dire ça ? Tu t'appelles Enoshimaa, toi pas vrai ? N'écoute pas cette fille ! Elle a dû te dire des bêtises à notre sujet !

Enoshimaa : Oui, c'est bien mon nom. Mais pourquoi devrais-je te croire ? Tu es peut-être juste un stalker après tout.

Jeune fille : Tu vois Eno, ils sont tellement persuadés d'avoir raison qu'ils ne savent même pas qu'ils travaillent pour un traitre.

Zipdof
: Pourquoi tu le manipules de la sorte contre nous ? Ce que tu dis est faux ! Notre but est de réunir les élus pour protéger l'épée sacrée.

Jeune fille : En vous associant à quelqu'un qui n'est pas un élu et que vous ne connaissez même pas ?

Zipdof : La lame lui a remis le papier avec les noms !

Jeune fille : Tu ne sais même pas dans quelle mesure il a obtenu cette chose...

Zipdof : Enoshimaa, ne crois pas cette fille ! Elle essaye de t'entrainer du mauvais côté.

Enoshimaa : Vos histoires ont l'air compliquées... je vais suivre mon instinct et la suivre elle.

Zipdof : Quoi ? Mais je t'assure que tu te trompes !

Enoshimaa : Peut-être mais elle a au moins des arguments de taille.

Jeune fille : Je n'ai pas dis grand chose...

Enoshimaa : Je parlais de tes boobs !

Jeune fille prenant un air exaspéré : Bon... très bien ! Eno, retrouve moi à l'endroit que je t'ai indiqué, je m'occupe de ce gars.

Enoshimaa : Non, hors de question que je te laisse seule !

Jeune fille : Ca va aller, Eno. Il ne me fera rien, il est faible.

Zipdof s'énervant : tu vas voir si je suis faible !

Il s'élança vers la jeune fille, tentant de lui mettre un coup de poing. Mais celle-ci arrêta son poing net, comme si de rien n'était, en prenant un regard menaçant. Enoshimaa voyant la scène préféra s'éloigner d'un pas pressé.
Zipdof n'en croyait pas ses yeux, la jeune fille avait arrêté son coup sans sembler y mettre réellement de force.

Jeune fille avec un petit sourire : Ne l'avais-je pas dit ?

Zipdof : Tu ne t'en sortiras pas comme ça !

Et il tenta un deuxième coup de poing qu'elle stoppa du même geste et avec la même expression de jemenfoutiste. Ceci dit lorsqu'il tenta une troisième fois, il cru voir une sorte de marque briller sur sa peau pendant quelques secondes avant de disparaitre. Et là il commença à se sentir mal subitement.

Zipdof : Qu'est-ce que c'est ?

Il avait l'impression qu'elle venait de le blesser alors qu'elle ne l'avait même pas attaquer et se contentait de le regarder souffrir avec ce visage sans expression.
C'est alors que quelqu'un s'interposa entre lui et la jeune fille. Zipdof reconnut Ukkosade.

Ukkosade : Aurora Sky...

Aurora Sky : Oh, Ukkosade ! Ca faisait si longtemps.

Ukkosade : Qu'est-ce que tu lui as fait ?

Aurora Sky : Moi ? Rien... c'est mon talent.

Ukkosade : Zip, tu es stupide ! Pourquoi l'as-tu attaquer ?

Zipdof : Elle a rangé Enoshimaa de son côté en lui disant des bêtises ! Et elle a osé me traiter de faible.

Aurora Sky : Excuse moi si la vérité te blesse. Alors Ukkosade, comme ça, vous ramenez encore des élus à Yoras ? Il vous paye bien ?

Zipdof : Il ne nous paye pas ! Nous faisons ça pour protéger la lame ! C'est elle qui nous a conféré nos pouvoirs, pourquoi des élus voudraient ne pas la protéger ?

Ukkosade : Laisse tomber, Zip. Tu ne peux pas les comprendre. Et ils ne peuvent pas te comprendre... nous sommes de deux mondes différents.

Zipdof : Quoi y a aussi des mondes dans cette histoire ?

Aurora Sky : Non c'était une image...

Zipdof : Ah ok, j'ai eu peur parce qu'on m'avait pas prévenu.

Ukkosade : Ouais mais au lieu de faire le malin, fais le gars qui souffre sinon on va plus y croire.

Zipdof : Ah mince c'est vrai, j'avais complètement zappé. Ouille ouille ouille, je souffre tellement !

Aurora Sky : Mets-y un peu plus de coeur, tu veux ?

Zipdof : Et merde ! Je savais que j'étais pas fait pour ce rôle !

Voix au loin : Heu... je suis sensé rentrer quand déjà ? Vous m'avez perdu avec vos dialogues...

Ukkosade : Vas y viens c'est bon ! Osef au pire !

Gars mystérieux apparaissant d'un peu plus loin : Ca parle de combat ici ? Ca m'intéresse !

Zipdof : Hein ? Mais non ça parle pas de combat.

Ukkosade : Oui mais c'est le texte qu'on a remplacé en fait...

Zipdof : Ah merde...

Aurora Sky : Ah tiens Death, ça m'étonnait que tu ne sois pas encore arrivé ! Y a rien de très intéressant tu sais, ce gars est trop faible pour que tu t'amuses.

Zipdof : Moi ? Trop faible ? Tu vas voir !

Ukkosade
le retenant : Ca suffit, Zip ! Tu vois pas que tu es déjà mal en point ? Ils sont trop forts pour toi, ce n'est pas la peine.

Zipdof : Trop fort pour moi, trop fort pour moi... mais je les emmerde !

Aurora Sky : Death, Enoshimaa nous attendra au point de rendez-vous, comme convenu.

Death : .

Aurora Sky : Death ?

Death
: Ah oui heu... pardon. Très bonne nouvelle Sky !

Aurora Sky un peu blasée : Oui je préfère...

Voix au loin : Aurora ! Death ! Enfin je vous trouve !

Zipdof
: Mais c'est qui lui encore ? Y a une partouze ici ou quoi ?

Aurora Sky : Dramy, tu es venu aussi ?

Dramygon
: Bah ouais je vous cherchais. On m'a dit que vous étiez venu là. Vous allez faire un combat ?

Aurora Sky : A la base j'étais juste venue chercher Eno moi. Puis y a tout le monde qui se ramène...

Dramygon : Je sais pas moi en coulisse on m'a dit qu'on présentait les méchants alors je suis venu quoi.

Death : Oui de toute façon cette partie là sert un peu à rien si ce n'est à amener quelques personnages.

Zipdof : Ouais mais moi je suis sensé souffrir pendant que vous parlez là !

Ukkosade : Ouais bon... On va reprendre le scénario normal maintenant.

Aurora Sky : Ok on reprend !

Gros blanc...

Zipdof : Merde on est sensé dire quoi déjà ?

Death : .

Dramygon : Bon, si je suis venu c'est car on m'a demandé de vous chercher. On a quelques choses à faire après.

Aurora Sky : Ok, je vois. Dans ce cas mettons-nous en route !

Zipdof : Eh ! Mais vous ne pouvez pas partir comme ça !

Dramygon : Et on doit partir comment ?

Zipdof : Heu...

Aurora Sky à Death et Dramygon : Il veut peut-être qu'on le tabasse avant.

Zipdof : C'est bon, j'ai rien dit !

Death : .

Aurora Sky se retournant : Ukkosade, ça te plait de rester encore dans le flou ? Si un jour tu veux savoir la vérité, tu n'auras qu'à me demander.

Et la jeune fille s'éloigna en compagnie de Death et de Dramygon laissant Zipdof agonisant (à force de blablater) et Ukkosade un peu perplexe.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokeconsole.fr-bb.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pokeconsole Story   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pokeconsole Story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PokéConsole :: Divers :: Communauté :: Galerie d'Art-